Actualité Société UNE

Mauvaise gestion des fonds de covid-19 alloués à la diaspora : Le CSDM hausse le ton

Le jeudi 11 juin 2020, une conférence de presse a été organisée au siège du conseil supérieur de diaspora Malienne (CSDM) pour informer et  montrer leur mécontentement face à la gestion des fonds de la COVID-19 d’un montant de 6 milliard de FCFA annoncés par gouvernement.

Trois points principaux ont fait l’objet de la conférence de presse, à savoir  l‘attribution de 5.000 hectares de l’office du Niger aux Maliens de l’extérieur, les 6 milliards de FCFA pour le rapatriement des Maliens de l’extérieur et le remaniement ministériel.

Selon M. Cheick Sadio Diakité, vice-président  du CSDM, depuis mi-mars 2020, notre pays est affecté par la pandémie à coronavirus. L’Etat Maliens a fermé ses frontières  jusqu’à nouvelle ordre, bloquant des centaines de Maliens de passage dans les pays étrangers. Des Maliens de la diaspora venus en séjour au Mali ne peuvent plus retourner dans leurs pays de résidence habituelle vue le caractère exceptionnel de la situation.

Le président de la République en toute responsabilité a décidé de mettre en place une comite de gestion interministérielle dans cette crise dirigé par le premier ministre  boubou Cissé  compose des ministères de la sante, des affaire sociale, des affaires étrangers, et de la coopération internationale, les Maliens de l’extérieur, de la protection, de l’administration territoriale et de la décentralisation.

Dans le cadre de ladite commission, le président de la république a alloué 6 milliard de FCFA pour aider la diaspora à y faire face. Dans son adresse à la nation  concernant les mesure social, IBK a instruit de tout mettre en œuvre pour le rapatriement des Malien bloquée à l’extérieur.

«Malgré cette instruction ferme du chef de l’Etat, le CSDM informe l’opinion nationale et internationale  que jusqu’à présent  le ministère des Malien de extérieur n’a reçu que 250 million de FCFA. Or, en étroite collaboration avec le ministre  des vols de rapatriement  ont été organisé  au courant mois de mai 2020 au départ de la Tunisie, Maroc, de la France, de Doubaï, des Etats-Unis d’Amérique  vue le très grand nombre de Maliens encore bloquée », regrette-t-il.

Et M. Cheick Sadio Diakité d’indiquer que les 250 millions de FCFA sont insuffisants pour permettre à notre ministère de tutelle d’organiser les rapatriements malgré la bonne volonté du ministre Amadou Goïta ainsi que les autorités diplomatique et consulaire ».

Application Assistance Sanitaire Automatique (ASSA) : Un outil d’accès aux informations et conseils sur la COVID

En outre, le président du CSDM tient a précisé que malgré la mesure présidentielle allouant 6 Milliard de FCAF pour l’accompagnement de la diaspora Malienne pendant cette crise, les Maliens déjà rapatriés ont payé leur billets d’avion et n’ont pas été remboursés à l’arrivée. D’où les aéronefs utilisés lors du rapatriement sont arrivés vides.

« Nous interpelons le premier ministre de nous édifiér sur l’utilité de la gestion des 6 milliards de FCFA.  Nous demandons à Boubou Cissé de décaisser les 5 milliards 750 millions de FCFA restants et les remettre au ministre des Maliens de l’extérieur enfin que des avions soient affectés pour le rapatriement. Car il reste encore des centaines de Maliens dans le Maghreb, dans la sous-région et dans les pays arabes », a déclaré Mohamed Haïdara.

Hawa Traoré

Le SOFT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *