Culture Vie des Stars

Musique : A la découverte de Kadidiatou Bah, une voix d’or porteuse de message

A travers une interview qu’elle nous a accordée, l’artiste chanteuse, originaire de Ouro-Boubou  et auteur de la chanson intitulée ‘’La paix’’, Kadiatou Bah explique les raisons qui l’ont amenée à produire cette chanson. Interview !

L’Observatoire : Quelles sont les raisons qui vous ont amenée à faire chanson ?

Kadidiatou Bah : La chose qui m’a vraiment motivé à faire cette chanson est très simple. Je me suis assise et j’ai réfléchi sur la situation qui prévaut dans notre pays, la manière dont on tue les peulhs et les dogons dans le Centre. Chaque partie souffre dans ce pays, c’est pourquoi j’ai décidé de produire cette chanson pour appeler à la paix. Car vous le savez, la musique est un moyen rapide de faire passer un message. C’est ce dont on a besoin aujourd’hui pour rapprocher la jeunesse, parce que c’est cette jeunesse d’aujourd’hui qui est appelée à prendre des décisions pour ce pays. C’est ainsi que j’ai pris le soin de faire la chanson pour la paix, car tout le monde la veut au Mali.

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées dans la production de la chanson ?

Dans chaque métier ou dans chaque chose que l’on souhaite faire, il y’a des difficultés. Que cela soit la musique ou autres. Moi, je peux vraiment dire que je n’ai pas eu assez de difficultés en ce qui me concerne.  Les difficultés qu’un artiste rencontre sont le soutien en matière de la production de sa chanson, quand un artiste n’a pas de soutien il souffrira. Et moi, à vrai dire, je n’ai pas souffert, car j’en ai eu. Par cette occasion, je tiens vraiment à remercier mon très cher mari qui m’a soutenue moralement et financièrement du début jusqu’à la fin de mon album. Tout ce que j’ai fait est de chanter, c’est lui qui s’est chargé du reste. Celui qui ne patiente pas que la fumée du bois finisse ne profitera pas des charbons produits après. Donc il faut seulement viser son objectif et surmonter les obstacles pour atteindre son but.

Selon vous, est-ce que le message que porte votre chanson ‘’La paix’’ a passé ?

Sur ce point, je pense que le message a bien passé et bien compris parce que dès la sortie de la chanson, mes parents peulhs et dogons m’ont beaucoup contactée. Il n’y a même pas longtemps,  j’ai participé à un festival dogon, les organisateurs m’ont beaucoup  félicitée et encouragée, et m’ont souhaité une bonne continuation dans la recherche de la paix. Voilà ce que je recherchais et je crois avoir atteint mon but car la chanson a été bien comprise. Dieu merci !

Quel appel avez-vous à lancer aux autorités et aux communautés maliennes ?

D’abord je demande à nos autorités de bien se tenir les mains et faire leur possible pour que le Mali retrouve la paix. Ce pays en a souffert assez, il mérite bien que ça. A nos cadres Dogons et peulhs je demande de chercher une solution de sortie de crise, celle de s’asseoir et dialoguer ensemble, car rien ne s’obtient en dehors du dialogue. Qu’ils comprennent que ces deux communautés sont les mêmes. Nous sommes tous des fils du Mali, il peut y avoir de malentendus entre tout le monde.

Amazone de la semaine : Fatimata Sow Sidibé

En peulh, il y a un adage qui dit : « Lorsqu’on vous dit de venir vivre ensemble, c’est aussi pour vous dire de vous disputer. La langue et la dent se querellent mais elles sont appelées à vivre ensemble ».

Enfin je lance un appel aux communautés dogon et peulh du Mali de s’engager pour la paix car rien ne vaut la paix. Aujourd’hui on a même peur de voyager pour aller chez soi. Quels qu’en soient les différends qui nous opposent en ce moment, nous sommes appelés à vivre ensemble, on est liés par le sang, par la culture, par les langues et par le voisinage. Nous sommes les même, nous sommes du même père et de la même mère. Qui dit dogon dit peulh et qui dit peulh dit dogon.

Que dieu nous assiste et chasse les esprits maléfiques de nos têtes.

Vive le Mali uni dans la paix.

Propos recueillis par Mahamadou Sarré

L’Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *