Bakary Togola
Actualité Société UNE

Procès Bakary Togola : Le verdict attendu ce matin

Le Procès de Bakary Togola tant attendu, a débuté depuis le mardi 23 novembre dernier à la Cour d’appel de Bamako dans le cadre de la Cour d’assises spéciale chargée des crimes économiques et financiers.

Le procès a été suspendu plusieurs fois. » Le dossier a assez de problèmes franchement, nous aurons bien tous voulu que les débats se tiennent et que l’on en finisse, mais à ce rythme, rien n’est certain », a déclaré Me Saïbou Togola.

A rappeler que le procès de l’ancien président de l’APCAM (Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali), Bakary Togola, ancien président de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton (C-SCPC) et ses 11 co-accusés a démarré, le mardi 23 novembre 2021. Ils sont tous poursuivis pour atteinte aux biens publics et complicité, faux et usage de faux. Il est reproché à l’accusé principal, Bakary Togola, dans le cadre de la présente procédure, des faits d’atteinte aux biens publics par détournement et autres malversations financières portant sur la somme totale de 9. 462.152.071 FCFA appartenant à la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton du Mali sur la période de 2013 à 2019.

A LIRE AUSSI

Campagne des 16 jours d’activismes contre les VBG : L’ONG JDWS et sa fondatrice fortement engagées

Ainsi durant toute la semaine, le principal accusé et ses co-accusés ont comparu à la barre pour expliquer les faits. Il s’agit de Tiassé Coulibaly, Seydou Coulibaly, Solo Mady Keita, Djiguiba dit M’Fa Coulibaly, Bourama Coulibaly, M’piè Doumbia et autres. Ils ont répondu aux questions du président de la cour, Abass Alassane.

Le ministère public dirigé par Diakaridia Bakayoko, dans son réquisitoire a requis 20 ans d’emprisonnement ferme pour tous les prévenus. Il s’en est suivi une batterie de plaidoiries du pôle d’avocats commis par l’ancien président de l’APCAM pour la circonstance.

Les débats de fond ont été souvent houleux, mais les magistrats chevronnés ont su maîtriser et conduire les travaux dans le strict respect du droit.  L’audience a été suspendue le vendredi soir pour reprendre ce lundi matin avec, évidemment, la délibération suivie du verdict tant attendu par tout le monde.

Seydou Diamoutené

22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.