l’Association Malienne pour la Solidarité et le Développement (AMSD)
Economie Entrepreneuriat Environnement UNE

Se nourrir sans détruire la planète : L’ONG AMSD à la conquête des consommateurs des produits biologiques et agroécologiques

Afin de favoriser et encourager la production et la consommation des produits biologiques SPG et agroécologiques du Mali, l’Association Malienne pour la Solidarité et le Développement (AMSD) a organisé une foire desdits produits ce samedi 30 juillet 2022, au siège de l’ONG à Kalabancoro en face de l’église catholique près du marché.

Cette foire en partenariat avec EAO Mali et Biovision Africa Trust (Bvt), parrainée par Dr Bocary Treta, ancien ministre du développement rural, est un véritable marché biologique où plus de deux cents (200) personnes et acteurs ont participé au débat sur le thème : « Agriculture biologique, quelles alternatives aux produits chimiques (insecticide, herbicide, fongicide, semence OGM, engrais chimiques) animé par Dr. Idrissa Gabriel Dembélé, spécialiste en la matière.

Selon son promoteur Hamidou Diawara, président de l’ONG AMSD, il s’agit de conquérir le consommateur malien en lui rappelant que « manger bio et local, c’est se nourrir sans détruire la planète ! ». Cette foire répond enjeux auxquels fait face l’agriculture en Afrique en général, et en particulier en Afrique subsaharienne qui s’efforce de plus en plus d’améliorer les systèmes agricoles et alimentaires pour les rendre plus résilients et écologique et pouvoir assurer une souveraineté et sécurité alimentaire.

Ce marché bio local répond au projet EOA qui est une opportunité pour renforcer les acteurs de la filière agro écologique et biologique afin d’améliorer la productivité, la qualité des produits, accroitre le profit des acteurs qui vont devenir des leaders sur les marches local, national et international.

A en croire le président de l’ONG AMDS, l’agriculture conventionnel fait face à des défis complexes, tels que l’insécurité alimentaire, la démographie galopante, la pollution de l’environnement, la biodiversité, mais aussi la résilience face aux aléas climatiques et tant d’autres. Par conséquent, « la production n’est plus sa seule finalité, mais elle doit aussi contribuer à préserver la santé des populations et Téquilibre des écosystèmes ».

A LIRE AUSSI

Harmonisation des concepts lies a l’agroécologie et l’agriculture biologique : Les acteurs se concertent

Longtemps prônée comme solution salvatrice pour la sécurité alimentaire au Mali, ce type d’agriculture, du fait de l’utilisation non rationnelle des intrants, contribue davantage à la dégradation importante des terres productives.

Lors de la foire, M. Hamidou Diawara a fait comprendre aux participants que le potentiel de l’agriculture écologique biologique est immense pour les exportations mais aussi pour le marché domestique où la demande des produits sains ne cesse de croître. « Afin de permettre le décollage de l’agriculture écologique biologique au Mali et de faire d’elle, une pourvoyeuse d’emplois des jeunes et de permettre des systèmes alimentaires et nutritionnels durables, il est nécessaire de développer des politiques publiques appropriées pour son développement et de soutenir la filière chaine de valeur biologique par l’organisation des marchés bio », a expliqué le président de l’ONG AMSD.

Aussi bien pour le parrain Dr Bocary Treta que Dr. Idrissa Gabriel Dembélé et l’initiateur de la foire, il se révèle aujourd’hui que la valorisation des produits agroécologiques pour construire un système alimentaire durable est confrontée à certains nombres de défis, notamment l’insuffisance d’information sur le mode de production agroécologiques, la non-implication des consommateurs dans le processus de certification des produits par l’absence d’un système de certification consensuel, des Difficultés d’accès dans les zones de production à cause du mauvais état des routes empêchant l’arrivée des produits dans les zones de grande consommation. S’y ajoutent l’insuffisance de marché avec des infrastructures adéquates pour l’écoulement des produits afin d’avoir une valeur ajoutée et celle de produits agroécologiques transformés.

Le président de l’ONG AMSD a expliqué les principes de base de l’agriculture biologique et sensibilisé les participants à produire et consommer bio.

La foire a permis de connaitre, via les stands et expositions, les producteurs biologiques et les agroécologiques pour les consommateurs. Elle est un véritable espace de partage d’expériences et de capitalisation des approches AEB, au cours duquel la filière sésame et fonio biologique a été aussi expliquée.

Cyril A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.